Je veux qu’on parle de mon doux Jésus

Strophe 1
En voyageant, dans ce bas monde,
Je vais au Pays, de la Gloire
Parfois ma misère est profonde,
Mais un jour, j’aurai la victoire.

Refrain
Je veux qu’on me parle, de mon doux Jésus
Je veux qu’on me parle du Seigneur
Je veux qu’on me parle, de la maison
Que je vais avoir en héritage.

Refrain
Je veux qu’on me parle du beau Palais
Où je vais aller un certain jour
Et quand j’atteindrai la céleste Cité
Qu’on me parle encore de mon doux Jésus.

Strophe 2
Je suis heureux, d’avoir un Sauveur
Oui, Jésus m’a, sauvé par grâce.
Je Le suivrai, malgré mes douleurs
Car bientôt je, verrai Sa face.

Refrain
Je veux qu’on me parle, de mon doux Jésus
Je veux qu’on me parle du Seigneur
Je veux qu’on me parle, de la maison
Que je vais avoir en héritage.

Refrain
Je veux qu’on me parle du beau Palais
Où je vais aller un certain jour
Et quand j’atteindrai la céleste Cité
Qu’on me parle encore de mon doux Jésus.

Strophe 3
En laissant ce, monde Il a promis
De revenir prendre les Siens
Si sa promesse, est ton ferme appui
Tu t’en iras, avec les Saints.

Refrain
Je veux qu’on me parle, de mon doux Jésus
Je veux qu’on me parle du Seigneur
Je veux qu’on me parle, de la maison
Que je vais avoir en héritage.

Refrain
Je veux qu’on me parle du beau Palais
Où je vais aller un certain jour
Et quand j’atteindrai la céleste Cité
Qu’on me parle encore de mon doux Jésus.

 

– Video Demo –

Trouvez les paroles de vos cantiques

Vous aimez notre  travail ? Vous pouvez

Soutenir financièrement

Vous pouvez soutenir ce ministère en faisant des dons divers. Au Bénin, un envoi MoMo sur le 96 00 34 19 est le plus simple.

Rejoindre l'équipe

Nous avons constamment besoin de chantres, de volontaires et de veilleurs spirituels. Rejoignez l’équipe de louange ou ceux qui aident activement dans la prière, la logistique, le son, etc.

Devenir partenaire

Que vous soyez une église, une organisation quelconque, une équipe de louange, … il y a toujours de l’espace pour collaborer dans les intérêts du royaume. Contactez-nous !