4 façons de rater le recrutement des chantres dans l’église

par | Fév 8, 2019 | APR - Vie spirituelle | 0 commentaires

Arnaud Karl JOB

Manager Général

Karl est le Manager Général d’ADORAM Ministry. Cet amoureux du Gospel s’investit dans le ministère depuis son jeune âge. Son coeur brûle de voir se lever une armée de chantres dépouillés d’eux-mêmes et des rudiments du monde pour servir Dieu dans l’église de façon efficace.

Remplir la chorale ou le groupe musical demeure une des tâches inévitables des leaders de l’église locale. Au début du ministère comme tout son long, assurer le service de la musique n’est pas un choix. Pourtant la tâche n’est pas des plus aisées. Beaucoup d’erreurs peuvent être commises à cet effet. En voici à notre avis, les 5 les plus courantes.

 

Accepter tout et n’importe qui

C’est l’erreur la plus commise. On ne dit non à personne et tous ceux qui en ont envie intègrent le groupe de leur choix. Quid de la qualité de ces volontaires et de leur préparation ? Tant que l’équipe de louange est achalandée, tout le monde est content. C’est une erreur grave. Le service du chantre est suffisamment important pour ne pas autoriser la seule intention de l’aspirant. À y entrer comme dans un bazar, évidemment que l’on considérera l’équipe comme ce bazar même !

 

Y envoyer d’office ceux qui présentent les meilleurs atouts techniques

C’est une excellente manière d’alimenter l’orgueil dans les équipes de louange. Lorsque le recrutement donne aux gens qui y entrent l’impression qu’ils y sont parce qu’ils sont les meilleurs techniquement, ils se gonflent d’orgueil. L’équipe de louange ne doit pas s’organiser en mercato. Ceux qui y entrent doivent évidemment présenter un minimum de compétences techniques, mais ils ne doivent pas intégrer l’équipe comme des super-serviteurs à qui l’on n’a rien à apprendre.

 

Aller piquer les musiciens dans l’église d’à côté

Une autre forme de mercato ecclésial avec des conséquences dévastatrices pour le ministère dans le long terme. Lorsque les chantres se négocient à coût de billets, ils ne font plus réellement ministère. Certains pourraient même être en train de rendre un culte à Mammon en plein sanctuaire. Si l’on y rajoute les tensions entre communautés chrétiennes que génèrent ces pratiques, on est clairement en face d’une méthodologie à tout le moins anti-Dieu, au pire diaboliquement inspirée.

 

Y recycler automatiquement les anciens musiciens du monde

L’équipe de louange n’est pas une machine à convertir les musiciens du monde. Il est dangereux d’envoyer automatiquement sur les instruments consacrés, des nouveaux croyants qui viennent fraîchement des scènes mondaines. Sans formation et préparation spirituelle adéquate, c’est une manière de miner durablement leur croissance spirituelle. La musique du culte chrétien est de la musique sacrée. Il faut y être initié pour en être.

À cette étape, vous me demanderez, comment donc s’y prendre ? La Bible nous donne des tuyaux intéressants sur la base du système de recrutement et de préparation des chantres dans l’Ancienne Alliance. Nous y consacrerons un autre article.

Nos contacts

Le Centre +229 69 43 33 33
Ancêtre Hamid 97 44 85 08
Ancêtre Karl 96 00 34 19
contact@adoramministry.org

Trouvez les paroles de vos cantiques

Vous aimez notre  travail ? Vous pouvez

Soutenir financièrement

Vous pouvez soutenir ce ministère en faisant des dons divers. Au Bénin, un envoi MoMo sur le 96 00 34 19 est le plus simple.

Rejoindre l'équipe

Nous avons constamment besoin de chantres, de volontaires et de veilleurs spirituels. Rejoignez l’équipe de louange ou ceux qui aident activement dans la prière, la logistique, le son, etc.

Devenir partenaire

Que vous soyez une église, une organisation quelconque, une équipe de louange, … il y a toujours de l’espace pour collaborer dans les intérêts du royaume. Contactez-nous !